Le référencement web est mort : Le référenceur est de retour!

Jusqu’en 2011, la technique de référencement naturel par le biais de lien et du link baiting était une arme redoutable qui a permis aux pratiques de référencement «technique» de prospérer avec Google!

.
Stratégie web et référencement internet - 16/06/2014
Aujourd’hui, n’importe quelle agence WEB, avec l’assistance d’un maître d’oeuvre  «architecte SEO»,  est capable de produire une architecture éprouvée, qui sera parfaitement adaptée aux besoins «scrutateurs» des moteurs de recherche...
 
Les stratégies de liens cachés, comme «les fermes de liens» ou le «guest-bloging» sont maintenant à proscrire, ces méthodes sont désormais contre productives depuis la mise en service des algorithmes Panda et Penguin.
 

Comment faire du du référencement en 2014 : Le référencement «éditorial» est la meilleure piste!

Pour s’attaquer au SEO, mieux vaut désormais avoir une plume bien aiguisée, une solide connaissance de la société civile ainsi que des rouages de l’économie!
 
On assiste donc à l’avénement du référenceur en tant que personne. Indice supplémentaire s’il en faut, Google utilise désormais grandement la balise «author» pour attribuer la paternité d’un article, de plus cette balise «author_rank» est notée sur son passif et son actif de production de contenu (...)
 
Comprendre le sens intrinsèque des mots, de la sémantique et de la syntaxe et des systèmes sociaux est une compétence essentielle pour devenir un bon référenceur: Bienvenue aux profils littéraires et aux spécialistes des Sciences Humaines  qui, par leur culture générale et leur vision synoptique de la société, manipulent et maîtrisent les outils devenus indispensables pour un bon réferencement de vos pages web.
 
Au vingt-et-unième siècle, après une quasi disparition du métier de journaliste nous assistons au retour de la pertinence du texte. La personne influente qui publie des contenus intéressants et qui fait preuve de justesse dans ses analyses, sera plus visible qu’une autre : L’ ÉDITORIALISTE est donc la personne clé du web, celui qui réconciliera le fond et la forme.
 
Le web 3.0 favorisera-t’il le retour en grâce des journalistes?
...